Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 10:03

De 1914 à 1918, quelques réflexions en temps de guerre de Thomas Mann. Où l’on se rend compte qu’en quatre ans de conflit, Mann n’a pas beaucoup changé d’avis.
 

1914 : L’âme allemande a en propre, très profondément, quelque chose d’irrationnel qui, pour le sentiment et le jugement d’autres peuples plus frustres, laisse une impression gênante et troublante d’étrangeté, et même une impression répugnante et sauvage. C’est son militarisme, son conservatisme moral, sa moralité militaire – un élément de nature démoniaque, héroïque et enclin à reconnaître l’esprit civil comme le dernier et le plus indigne des idéaux humains. […]Le militarisme allemand est en vérité la forme et la manifestation de la moralité allemande.
Thomas Mann – Gedanken im Kriege

 

1918 : L’état autoritaire, si décrié, est, et reste, je le crois, la forme gouvernementale adéquate, dévolue au peuple allemand et au fond voulue par lui.
Thomas Mann – Considérations d’un apolitique

Thomas Mann et l’idéal militaire

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Littératures attenantes
commenter cet article

commentaires