Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 10:50

En cette semaine où le destin de la Grèce atteint un nouveau seuil critique, voici ce que disait Walter Rathenau en décembre 1918, dans une lettre adressée au colonel House et destinée à être lue par le président des États-Unis Wilson.

 

Jamais, depuis le début de l’Histoire, trois hommes d’État n’ont exercé un pouvoir pareil à celui dont sont aujourd’hui Wilson, Clemenceau et Lloyd George. Jamais depuis le début de l’Histoire, la vie et la mort d’un peuple vigoureux, intelligent, actif, n’ont ainsi dépendu de la seule décision de quelques hommes.

Aujourd’hui, nous voici acculés à un anéantissement inévitable si l’Allemagne doit être mutilée suivant la volonté de ceux qui la haïssent. Car il faut le proclamer tout haut, d’une voix claire et forte, afin que tous les peuples et toutes les races, celles d’à présent et celles d’avenir, entendent cette chose terrible : ce qui nous menace, ce que la haine veut nous imposer, c’est l’anéantissement de la vie allemande, aujourd’hui et pour toujours.

Rathenau

Rathenau

Wilson, Clemenceau et Lloyd George se montrèrent finalement intransigeants. En avril 1921, l’Allemagne fut soumise à des restrictions militaires, économiques et financières, contrainte d’abandonner ses territoires coloniaux et surtout forcée de payer des indemnités de guerre s’élevant à 132 milliards de marks-or. Cette décision provoqua une crise jamais vécue en Allemagne, qui vit dans un premier temps les extrêmes politiques s’affronter. Le vainqueur est connu. En 1945, à Postdam, la dette de l’Allemagne fut majorée de 20 milliards de reichsmarks, la plupart de son industrie spoliée et 4 millions de citoyens allemands furent embrigadés de force pour des travaux dits de réparation, en Union soviétique et dans plusieurs pays alliés. En 1953, après avoir remboursé près de 23 milliards de marks-or, la dette de l’Allemagne fut réduite de moitié. Le dernier paiement, de 70 millions €, fut effectué le 3 octobre 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Documents
commenter cet article

commentaires