Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 07:17
Avant de me lancer dans la biographie de Fritz Haber je n’avais, je dois bien l’avouer, que très peu de considérations pour les auteurs de bandes dessinées historiques, que j’appelais, non sans ironie, des dessinateurs de briques ou des compteurs de boutons de manchette. Il se trouve que lorsque je me suis lancé moi-même dans un récit historique, la question de la documentation s’est inévitablement posée : fallait-il être fidèle à l’histoire, ou allais-je devoir préférer un environnement graphique peu Zean-Marie.jpgscrupuleux, plus proche de l’évocation ? Ma nature m’a conduit assez vite à choisir la seconde solution et l’à-peu-près. Mais lorsque je montrai pour la première fois ma première scène de huit planches de l’Esprit du Temps à mon ami Jean-Marie Derscheid, grand Suisse devant l’Eternel, celui-ci me pointa directement un effroyable non-sens : j’avais situé le décor de mon action à Lugano, et j’avais – honte sur moi et ma descendance – dessiné un chalet qui arborait des volets typiquement valaisans (ou s’ils n’étaient valaisans, ils n’étaient pas de Lugano… ). On le croira ou non, mais mon orgueil en fut irrémédiablement atteint, et je me décidai sur le champ à changer de tactique. C’est ainsi que finalement, à ma propre surprise, j’ai choisi l’option d’être le plus réaliste possible, en devenant, moi aussi, un compteur de boutons de manchette…

FH1-006c1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans De la création
commenter cet article

commentaires

effer 11/10/2007 16:10

C'est inéluctable: quand on est aussi précis dans l'esprit, on en vient également à le devenir aussi dans la forme.
bon courage...

David Vandermeulen 11/10/2007 13:47

Oui, d'habitude Jean-Marie est plus élégant. Il a pourtant des costumes italiens faits sur mesure, je peux en témoigner. Il est tout de même l'ambassadeur officiel de notre création de bande dessinée, il parle à nos princes, il connaît du monde dans la diplomatie... il faudrait le voir dans ces moments-là, Jean, il y a de quoi compter !

jbgg 11/10/2007 13:33

travail fastidieux de compter les boutons de manchettes de mr Derscheid sur le documents que vous nous proposez. Sans parler des volets qui m'ont l'air bien clos.