Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 07:59
Lessing-HainedeSoi.jpgLa biographie de Fritz Haber peut s’envisager de diverses façons, la plus évidente et la plus profonde restant peut-être celle qui aborde l’éthique du scientifique. Mais il y en a une tout aussi importante, c’est celle qui traite du problème de la judéité. Le malaise d’être juif est un mal qui naquit dans le cours du XIXe siècle et l’on peut s’accorder à dire que c’est le juif allemand Theodor Lessing qui fut l’un des premiers à se pencher sur le problème, en plaçant des mots sur le mal et en le dénommant le jüdische selbsthass, la haine de soi juive. Ce phénomène toucha un grand nombre d’intellectuels juifs de l’époque, comme le jeune Weininger, Kraus, Rathenau, Maximilian Harden, ou, bien entendu, Fritz Haber. Theodor Lessing fut assassiné par les nazis à Marienbad, le 30 août 1933.

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Littératures attenantes
commenter cet article

commentaires

Morvandiau 30/10/2007 22:47

non, non pas de Lessing en vue dans le livre sur Kafka. Les auteurs reviennent juste sur ce rapport ambigu à sa judéité.

David Vandermeulen 29/10/2007 18:14

Ah oui, d'un point de vue du jüdische selbsthass, il y a aussi Kafka, bien sûr. Mais tu veux dire que l'on parle de Lessing dans le livre de Crumb ? J'en suis resté à la première édition, je ne me souviens pas de ça...

Morvandiau 29/10/2007 17:40

Pour ma part, absolument non spécialiste du sujet, je l'ai pourtant (re)découvert dans la réédition de l'excellent "Kafka" de Crumb et Mairowitz paru chez Actes Sud BD cette année.