Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 07:30
Russel-HistoireId--esXIXe.jpgJ’aime beaucoup Bertrand Russel, et notamment son très drôle et intelligent Science & Religion, un texte que l’on n’apprend pas à l’école, malheureusement (je pense d’ailleurs que ce titre est indisponible depuis de nombreuses années). Dans sa somme Histoire des idées au XIXe siècle (ne cherchez pas non plus, c’est également épuisé), Russel, bien plus clément que Hannah Arendt, analyse l’histoire coloniale allemande : « Pendant la Grande Guerre, on prit l’habitude de citer la campagne Herrero [sic] comme une preuve de la cruauté de la politique coloniale allemande. Pourtant la politique générale des Allemands […] était exactement la même que celle des Britanniques dans le Matabéléland [région du sud-ouest du Zimbabwe]. Le Général von Trotha fut exagérément féroce ; mais ne fut pas soutenu par la métropole et dut donner sa démission. Avant la guerre, certaines autorités compétentes admiraient les tentatives de colonisations en Afrique. Comme conséquence de la guerre, l’Allemagne perdit toutes ses possessions en Afrique, soit plus de 260.000.000 d’hectares ».

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Littératures attenantes
commenter cet article

commentaires