Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 16:32

haber02.jpgMes aquarelles sont servies par une technique assez particulière puisque j’utilise aussi de l’eau de Javel pour donner des effets de forts contrastes. Avec la Javel, la couleur est véritablement dissoute et cela apporte des éclairages tout à fait singuliers selon que la Javel a été diluée ou non à l’eau. Comme je le disais plus haut, la couleur brune évoque la complexité des idées, et les contrastes rendus par l’eau de Javel soulignent les puissants dualismes qui dominent l’ouvrage. La particularité technique de l’eau de Javel, c’est que l’on peut travailler « à l’envers ». C’est à dire qu’au lieu de garder des zones non peintes pour rendre les lumières (ce que l’on appelle le blanc de réserve, comme lorsque l’on joue avec le blanc du papier pour créer une lumière), on peut, avec la Javel, enduire sa feuille entièrement de couleur et venir l’extraire par après. Cette façon de faire demande une maîtrise particulière mais n’est pas plus difficile que la technique traditionnelle de l’aquarelle. 

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans De la création
commenter cet article

commentaires

David Vandermeulen 06/12/2007 21:40

Pour être très franc, ce n'est vraiment pas pour une question de secret de fabrication que je ne dévoile pas tout. D'ailleurs, aux amis qui me le demandent et qui viennent à passer jusque dans mon bureau, je n'hésite pas à tout leur dévoiler. C'est simplement que je ne suis pas très "envers du décors" ou "making of", je tiens un petit peu de mon oncle pour ce genre de question, je suis un peu à contre courant... Notre époque aime tant les coulisses ! Un peu trop à mon goût ! Mais je peux vous assurer que ma technique est très facile et demande peu de dextérité, finalement. Ma femme, et même ma fille de 8 ans m'ont aidé sur certaines cases. Je compte bien offrir à ma fille l'exécution d'une case dans le prochain tome, par exemple. (je ne suis pas très making of, mais j'aime bien exciter la curiosité, par contre !)
Pour ce qui est de la Javel et les aquarellistes, je ne savais pas. Dans les essais que j'ai fait, tous les pigments ne s'effaçaient pas, il y a des bleus très tenaces, par exemple, qui virent au vert mais qui ne disparaissent jamais. Il faut bien tester avant de se lancer et ainsi éviter les mauvaises surprises.

Docteur C 06/12/2007 21:10

Je savais déjà que certains aquarellistes utilisaient l'eau de Javel pour "corriger" leurs aquarelles, effacer les défauts ou les dépassements.

L'originalité de votre technique est de l'utiliser pour "faire apparaître la lumière", enfin le blanc.

Mais je ne tenterais plus de vous la faire cracher, cette technique. Gardez vos secrets, c'est bien ainsi. Et puis le lavis m'amuse encore beaucoup alors...

David Vandermeulen 06/12/2007 16:13

Eh bien détrompez-vous ! Je pensais cela aussi au début mais en réalité la Javel n'attaque pas tant le papier que ça. Le papier machine ou plus léger que 80 grammes certainement, mais n'importe quel papier dessin convient, même de mauvaise qualité. Ceci dit, je le répète encore aux profs de dessin qui me liraient, cette technique est vraiment mauvaise pour la santé, et sans masques appropriés ou espaces de travail bien aérés, il vaut mieux s'abstenir. (Les associations de parents d'élèves peuvent être redoutables !) :°)

effer 06/12/2007 15:53

Il faut sans doute bien doser la dilution de l'eau de javel afin de ne pas trouer le papier.
Mais vous devez sans doute employer un papier assez épais pour le supporter.
;-)