Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 08:30
citation.jpgLe dernier grand choix pour lequel j’ai opté est l’insertion systématique, en prélude de chaque nouvelle scène, d’une citation à caractère littéraire placée en haut de page. Ces exergues, nombreuses dans le récit (une vingtaine par tome), m’aident à clarifier la narration : en marquant nettement de leur présence chaque début de scène, elles rythment le récit, proposent au lecteur des moments de réflexion. En réalité, ces citations peuvent se lire comme des indications complémentaires sur le caractère des personnages ou de l’époque. Je fais très attention à ce que chaque exergue a bien été publiée en Allemagne avant la date de la scène traitée. C’est un peu comme si ces petits extraits étaient des réminiscences lues par les protagonistes et que les idées propres à cette littérature ricocheraient dans les esprits de ceux qui font l’action. Ainsi, Goethe, Carlyle ou Schiller, auteurs qui ont tout particulièrement marqué Haber sont très souvent cités. L’autre avantage de la citation est qu’elle me permet de dire en peu de place, beaucoup d’idées. Toute la profondeur de sens que contient un vers de Goethe, traduit en mode bande dessinée, me demanderait probablement trente pages. Enfin, la confrontation littérature/bande dessinée est un rapport que je trouve très intéressant et qui n’est pas, à mon humble avis, encore assez exploité.

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans De la création
commenter cet article

commentaires