Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 08:51

PBehrens.jpgPeter Behrens n’est pas n’importe qui. Né la même année que Fritz Haber, en 1868, Behrens fut l’un des plus importants architectes et designers de son temps. S’il n’est plus connu de nos jours que de quelques architectes éclairés, Peter Behrens n’en reste pas moins un maître : le fondateur du Bauhaus Walter Gropius, Ludwig Mies van der Rohe ou encore Le Corbusier accomplirent leur apprentissage dans ses bureaux. Initiateur de ce que l’on appellera le « corporate design », c’est à dire l’« art » qui consiste à créer une identité visuelle pour une marque ou une entreprise, Behrens incarna à lui seul « la visualisation de la philosophie d’entreprise ». C’est lui qui composa l’image de marque de l’AEG d’Emil Rathenau, en créant force logos et modèles d’objets. Il ira même jusqu’à construire le complexe industriel du groupe.

 

Véritable conseiller artistique d’AEG, il fut le créateur des papiers à lettres, des emballages des produits, des catalogues de vente, des affiches publicitaires, des usines ainsi que des immeubles d’habitation destinés aux employés de AEG. Les activités de Peter Behrens pour l’AEG firent de lui le mentor du design industriel moderne de l’Allemagne (le design industriel est véritablement une création allemande et non américaine comme on pourrait le penser). Behrens déclarait : « On devrait tendre, pour tous les objets fabriqués avec des machines, non seulement à un rapprochement de l’art et de l’industrie mais à un mélange étroit des deux. »

On s’amusera de constater que Rathenau appréciait tout autant les idées de Behrens, qui consistaient à rapprocher l’art de l’industrie, que les idées de Fritz Haber qui elles se concentraient sur la volonté de rapprocher la science de l’industrie. La philosophie de Behrens est de nos jours complètement acquise puisqu’une exposition au musée d’archi­tecture de Francfort consacrée à l’architecture du 20e siècle a utilisé pour sous-titre du chapitre sur l’architecture industrielle le slogan très évocateur : Augmenter la production.

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Des 93
commenter cet article

commentaires