Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 11:16

AloisBrandl1.jpgIl y a des hommes qui connurent une très belle estime de leur vivant et qui cent ans plus tard peuvent tomber dans un anonymat quasi général, même jusque dans les universités. C'est un peu le cas du philologue Alois Brandl, grand spécialiste allemand de la littérature et de la culture anglaise et de Shakespeare en particulier. Brandl fut l'un des membres les plus éminents de la Deutsche Shakespeare-Gesellschaft, l'une des plus anciennes sociétés littéraires européennes : il traduisit les sonnets de Shakespeare et les expliqua aux lecteurs allemands. Avec Brandl, on disait que Shakespeare était compris d'une toute autre façon qu'en Angleterre et que le génie anglo-saxon parlait à l'Allemagne d'une façon privilégiée. Une façon de voir les choses qui n'est certainement pas étrangère à celle de l'écossais Thomas Carlyle, le plus allemand des Anglais, Ecossais, qui dans son œuvre majeure Les Héros voyait déjà en Shakespeare « un noble patriotisme » dont « on entend résonner [les] battements comme le bruit de l'acier qui s'entrechoque. Assurément cet homme aurait été un grand guerrier, si les circonstances en aveint décidés ainsi ! ».  Après sa signature au manifeste des 93, Brandl réalisa, de 1914 à 1918, des enregistrements sonores de prisonniers de guerre britanniques.

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Des 93
commenter cet article

commentaires