Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 11:05

Yersin-Haber.jpg

Lorsque le festival Passa Porta de Bruxelles m’a proposé un entretien croisé avec le Prix Fémina 2012, je me suis empressé de dire oui. De mémoire, je n’avais aucune idée de qui pouvait bien être ce Prix Fémina. Allez savoir pourquoi, je m’étais imaginé que cela devait certainement être une grande, belle et élégante blonde. C’est du moins ce que le mot Femina m’inspire généralement tôt le matin. Mais en fait non. Le Prix Fémina 2012, c’est l’écrivain Patrick Deville qui se l’est vu décerné pour son roman Peste & Choléra.

Il s’agit d’une biographie documentée et souvent amusée d’Alexandre Yersin. Le récit, porté par un style et un ton brillants, aborde dans un souffle exotique et romanesque la vie quasi exemplaire de l’humble pastorien a qui l’on doit l’éradication de la peste. En somme, Yersin s’oppose parfaitement à Fritz Haber. Tout comme mon travail de bande dessinée s’oppose à celui de Deville. Je suppose que c’est justement pour ces raisons que l’on a songé à nous réunir ce dimanche 24 mars à la Bellone de Bruxelles à 15h. Il s’agira d’un « dialogue sur les relations entre fiction, réalité et imaginaire, et les contraintes et libertés de nos écritures ».

Partager cet article

Repost 0
Published by David Vandermeulen - dans Actualité
commenter cet article

commentaires